Avec Histoire de voir Raïssa crée une marque porteuse de sens et conteuse d’histoires.
C’est dans sa nature…

C’est quelque chose qui ne se voit pas… mais que l’on éprouve ; sans bien savoir pourquoi. Cet objet que l’on tient dans la main,
ou sur lequel on pose le regard, éveille une sensation.

C’est subtil, et en même temps intense. On peut le trouver beau cet objet, étonnant, bien fait, élégant, rigolo… mais il y a autre chose.
Que l’on ne s’explique pas.

Vous le découvrez, c’est nouveau pour vous…et pourtant il vous est familier ! Vous le placez sur une table, dans un arbre, à votre poignet…
et c’est comme s’il avait toujours été là, faisant partie de vous, de votre vie et de votre environnement.

Les créations de Raïssa ne semblent pas inventées, fabriquées mais juste composées de fragments de nature trouvés au bord des chemins ou le long des rivages…

Ni sortilège, ni hasard…

Sa passion et son talent nourrissent cette façon unique qu’elle a de les restituer comme si elle n’y avait pas touché… avec simplicité et cette touche de poésie qui enchante jusqu’au bout de plastique ramassé sur la plage.

Il n’y a là, ni sortilège, ni hasard et encore moins de discours… La singularité de ce qu’elle imagine, réside en ce qu’elle est, et ce en quoi elle croit qui s’expriment avec une sincérité profonde. Et c’est cela qui nous touche. La nature, Raïssa y est née… au cœur d’un parc national dont son père était l’un des gardiens pionniers. Comme on joue à quatre mains, elle compose avec elle. Non seulement, avec ce que la nature nous donne : cette beauté infinie et plurielle dont elle s’inspire… Mais aussi tout ce que la nature nous rend : les déchets des hommes… ce qui émane de notre façon d’être et d’habiter la planète.

Pour Raïssa, vivre en harmonie avec la nature, c’est peut-être aujourd’hui accepter de composer aussi avec notre nature et ce qu’elle produit. Tout n’est pas idyllique, mais rien n’est jamais perdu… Parce que l’environnement évolue, pourquoi ne pas considérer les restes de tissus, les résidus de plastiques, comme ces épluchures que l’on apprend à cuisiner… et savourer.

S’inspirer de la nature afin de redonner vie à ces éléments rejetés qui polluent et leur donner une autre place, plus harmonieuse, dans nos environnements. À la manière des artisans… Ce qui ne se voit pas mais s’éprouve, c’est aussi ce travail méticuleux à la manière des artisans d’art… cette beauté du geste mille fois recommencé pour trouver la justesse qui, seule, révèle l’essence de la matière… Métamorphoser l’existant, le faire vivre autrement, comme le sculpteur fait apparaitre une silhouette dans un bloc de pierre ou de bois brut.

Ainsi chaque fleur a son histoire et en raconte une autre… Chaque porte-clé issu d’un filet de pêche recyclé porte en lui les griffures du ressac… et projette l’écho de la houle vers l’horizon… Chaque pierre polie par la mer et le sable, prend un nouvel éclat au contact de la peau…

La vie est partout dans la nature, même après la fin des choses. Alors s’inspirant du lien entre l’homme et la nature, recherchant le point d’équilibre entre l‘homme et sa nature … Raïssa tisse un fil d’émotion qui relie le tout et donne du sens à l’ensemble.